L’eSport reconnu officiellement en France, et alors ?

eSport

Courant mars 2016 « France eSport » était né suite à un rencontre au ministère de l’Economie entre Axelle Lemaire et plusieurs acteurs de la scène eSport actuelle dont Oxent (ESWC), l’ESL et FuturoLan (Gamer Assembly). La pertinence d’une telle association dépendait du vote d’un projet de loi qui vient de passer avec une grande majorité, hier dans la journée. Au sein de ce projet de loi se trouvait notamment (ce qui nous intéresse aujourd’hui) la volonté d’encadrer l’eSport en France.

Crédit photo : Oxent @ MWC 2013

Crédit photo : Oxent @ MWC 2013

Pour faire bref, jusqu’alors la pratique de l’eSport en France était rangée, faute de mieux, dans la catégorie « jeux d’argent« . Suite à ce vote, l’eSport commence à être reconnu comme activité à part, dans laquelle il existe un « savoir-faire » à valoriser. Le statut de « joueur eSport » sera reconnu et celui-ci pourra bénéficier d’une protection sociale à travers la signature d’un contrat de type CDD, de minimum un an et de max cinq ans. Important, ce contrat ne dépendra pas du code du travail mais du ministère chargé du Numérique. A voir ce que cela change dans les faits.

Comme le monde du jeu vidéo est assez jeune, il s’agit également de protéger les mineurs, que cela soit pour les gains (qui devront être mis sur un compte bloqué jusqu’à la majorité) ou pour une simple participation à un événement eSport en tant que spectateur, l’autorisation des parents sera systématiquement demandée. Je vous invite à consulter l’article de Jarod sur Gamekult, qui explique tout ceci bien mieux que moi.

Le texte devrait être adopté définitivement cet été. Il s’agit d’un véritable pas en avant pour l’eSport français, l’idée est de booster l’attractivité de la France pour ouvrir des cellules eSport qui rapportent du cash et créent des emplois. Entre ceci est l’ouverture récente d’une « école de l’eSport » près de Nantes, la pratique devrait prendre en puissance ces prochaines années chez nous ce qui est, à priori, une bonne chose (même si cela ne va pas motiver les Kevin à décrocher de leur PC pour préparer leur BAC, hein).

"Un jour je serai le meilleur fragueur, j'irai poutrer les Fnatic à Cologne"

« Un jour je serai le meilleur fragueur, j’irai poutrer les Fnatic à Cologne »

  • Sattan13700

    Super article ! C’est cool que ça soit reconnu ! On va les avoirs nos matchs d’e-sport à la télé :p Et aussi un point sur l’article, tu as fait une faute vers la fin tu as mis « est » à la place de « et » ^^

  • florian

    j’ai jamais compris ce métier…. payé pour jouer aux jeux vidéos

Lost Password