Acheter sur Amazon

Test de l’Asus ZenFone 3 (ZE520KL)

Tests de mobiles Tests en vidéo
8

Excellent

Si on met de côté l’aspect imbitable des noms de produits d’Asus avec ses nombreuses variantes, il faut bien reconnaître que la plupart du temps les utilisateurs sont séduits par les smartphones proposés par le constructeur taïwanais. Aujourd’hui je vais vous parler du ZenFone 3 dans son édition -tenez-vous bien- ZE520KL, en gros la version 5.2″, dans le cas présent 64Go de mémoire et 4Go de RAM. Let’s goooo.

Test vidéo du ZenFone 3 ZE520KL

Spécifications techniques

Android 6.0.1 ZenUI 3.0
5.2” Super IPS+ 1080p 424ppi GG3
Snapdragon 625 octa core 2Ghz
4Go 64Go OU 3Go 32Go (ici 64)
16 mpx 8 mpx front
Double SIM
2600mAh

Design & ergonomie

Lorsqu’on découvre le design d’un smartphone, il y a toujours deux étapes. Le visuel avec un ressenti associé, et la sensation une fois le produit en main. Avec le ZenFone 3 c’est plutôt simple, la boîte s’ouvre, il dégage une classe notable (testé en noir, ça aide sûrement) et donne l’impression que « c’est pas dla merde« . Vous prenez la bête en main (huehue) et tout est confirmé, yep le ZenFone 3 est ultra premium au niveau du design. Avant et arrière en verre 2.5D (incurvé légèrement sur les bords), tranches arrondies en métal au feeling mat très réussi, bouton qui répondent parfaitement et surtout une sensation qualitative apportée par le simple fait qu’il ne sonne pas creux quand on touche l’écran, un classique des produits de gamme inférieure.

Alors oui, il n’est pas original, il ressemble à n’importe quel smartphone sorti ces dernières années, le scanner d’empreintes digitales en plus, mais bordel pour moins de 400€ Asus a pondu un terminal qui en jette et ça c’est chouette.

Cela étant dit, il aurait mérité d’être plus optimisé côté espace utilisé. Les bordures sont relativement épaisses et les tranches arrondies viennent s’y ajouter. L’appareil n’est pas difficile à manipuler mais aurait vraiment bénéficié de quelques millimètres en moins niveau poignées d’amour.

Ecran & son

test-zenfone3-w38-10

Le ZenFone 3 ici testé est doté d’un affichage de 5.2 pouces Super IPS+ de définition 1080p. Cela vous offre une densité de pixels de 424ppi soit largement de « quoi faire », les pixels ne sont pas visibles à l’œil nu. L’écran est lumineux (Asus indique 600 nits sur sa fiche produit), les noirs tirent un peu vers le gris en réglant la luminosité à fond et les couleurs sont un poil pâles avec le réglage par défaut. Il est possible d’ajuster cela avec un utilitaire franchement bien foutu mais vous n’aurez jamais des couleurs réellement « vives » si c’est ce que vous cherchez. Les angles de vue sont bons et la couche tactile fonctionne à merveille. Vous disposez même d’une fonction « filtre lumière bleue » pour soulager vos rétines le soir.

Côté son l’appareil est équipé d’un haut-parleur sous le terminal, qui donc n’est pas gêné quand vous posez le smartphone à plat (au contraire d’ailleurs, ça aide). Il offre un son très propre, sans saturation avec un volume correct mais pas impressionnant, pas de basses réellement audibles mais il arrive tout de même à offrir un rendu contrasté, loin d’être plat.

Fonctionnalités

Asus propose son ZenFone 3 sous Android 6.0.1 avec la surcouche ZenUI dans sa version 3.0. La firme semble très active niveau développement logiciel, de fait ce smartphone est loin de proposer une expérience Android brute (à noter pour les personnes qui cherchent cela, même si vous pouvez changer le launcher). Je vais lister rapidement les quelques fonctionnalités et aspects logiciels qui m’ont semblé intéressants sur ce produit, accrochez-vous ça va vite.

ZenUI est une surcouche très visible, grosses icônes, gros textes, effets de transition, tout a été personnalisé par Asus ou presque. C’est franchement pas très joli, un peu grossier, mais ça fait le job sur un produit bien équipé. En parallèle de cet aspect visuel, Asus a installé une grande quantité de contenus sur le produit, avec 11Go occupés par le système sur les 64Go. Un peu partout dans l’interface, vous trouverez des petites icônes « N » (pour « new ») qui signifient « vous n’avez pas regardé ce menu » ou « utilisé cette fonction ». Si je comprends l’intérêt je trouve ça très pénible, mais soit.

  • L’interface est personnalisable via des thèmes, gratuits ou payants, disponibles sur une plateforme maison
  • Vous avez une application qui permet de changer les modes d’affichage, normal, vif ou personnalisé
  • ZenMotion : gestes de type « double tap pour réveiller l’écran », double tap sur la barre de notifications pour mettre le produit en veille, dessin de lettres sur l’écran éteint pour accéder à un contenu spécifique, retourner le smartphone pour couper la sonnerie ou encore lever le terminal pour décrocher
  • Mode une main : deux appuis sur le bouton accueil permet de réduire l’interface pour mieux l’utiliser à une main
  • Le scanner d’empreintes digitales est réactif, facile à configurer et permet de sécuriser l’accès au produit, de répondre aux appels, de lancer rapidement la caméra ou encore de prendre une photo (pratique en auto-portrait notamment)
  • Mode enfant : verrouille le ZenFone 3 avec accès uniquement aux apps sélectionnées et limite de temps d’utilisation, le tout avec un code
  • Le menu des apps est complet avec une fonction qui permet de créer des dossiers automatiquement pour ranger vos apps par catégories
  • Asus ne propose pas d’application pour lire vos fichiers musicaux, il faudra utiliser Play Musique ou tout autre lecteur tiers (étrange franchement)
  • Minimovie : création de vidéos « souvenir » avec thèmes, partage sur la plateforme si vous le souhaitez
  • Galerie : classique mais avec un paquet d’options pour créer notamment…
  • Photocollage : création d’images à partir de vos réalisations, grille photo, effets « magazine », etc (mention « Photocollage » en bas impossible à enlever semble t-il, dommage)
  • Asus Mobile Manager : un classique sur les smartphones récents, permet de gérer votre consommation en RAM, le stockage, les contacts indésirables, etc
  • Règle laser : utiliser l’assistant laser pour le focus pour déterminer la distance d’un objet, semble marcher correctement
  • Do it later : app de type « todo list » avec un aspect bloc note dans lequel vous pouvez stocker des infos, à la Evernote
  • ZenCircle : une espèce d’Instagram proposé par Asus, hum
  • Génie du jeu : un « overlay » comme chez Samsung qui propose de « booster les performances » (nettoie la RAM) ingame, d’enregistrer du gameplay ou même de diffuser en direct sur Youtube ou Twitch, la qualité d’enregistrement est moyenne mais suffisante à mon goût
  • Appareil photo : l’interface est ultra complète, automatique ou manuel avec une dizaine de fonctions, mode HDR, auto-portrait assisté avec effets divers), faible éclairage, profondeur de champ…

Performances & autonomie

Le combo Snapdragon 625 octa core 2GHz / 4Go de RAM fait bien son boulot. A l’utilisation je n’ai pas ressenti de lenteur quelconque, que cela soit dans l’interface, sur le web, dans les applications ou encore en jeu (testé dans Suicide Squad -titre très mal optimisé- et Asphalt 8). Sur AnTuTu le ZenFone 3 score 63k points.

Le terminal charge rapidement et offre une journée d’autonomie sans trop de soucis. Lors de mes tests, j’ai enregistré des pertes de 6% de batterie après 1h de lecture vidéo, idem pour une heure de lecture musicale, c’est plutôt correct.

Qualité photo et vidéo

Asus met en avant son ZenFone 3 comme étant « pensé pour la photographie » (c’est indiqué en gros sur leur site web) et ça se ressent niveau spécifications. On a un capteur principal de chez Sony en 16 mégapixels, un assistant focus laser (enfin ils appellent ça « TriTech autofocus » mais à priori c’est un laser) et une stabilisation optique et électronique. Dans les faits, cela se traduit par une mise au point rapide, des couleurs fiables, une bonne balance des blancs autant en bonne luminosité qu’en mauvaises conditions (avec des limites). De nuit, le ZenFone 3 tend à éclaircir légèrement la scène, assisté par cette stabilisation qui semble bien faire son boulot. La caméra frontale, quant à elle, est très correcte et le smartphone dispose de multiples modes dans l’interface (maquillage, lissage de la peau, etc). Seul bémol que j’ai pu constater, je n’ai jamais réussi à faire fonctionner le mode « profondeur de champ », supposé simuler un flou d’arrière plan, je me retrouve avec un message d’erreur (peut être corrigé via une mise à jour à priori).

Finissons avec la vidéo. Le son enregistré est bon, le microphone semble sensible ce qui cause à la fois un souffle en fond quand vous poussez le volume mais également une bonne qualité de rendu pour les voix. Au global les couleurs sont justes, la balance des blancs suit bien également. Le focus se fait à la main, il faut appuyer sur l’écran pour réaliser la mise au point. La stabilisation est très peu visible (testé en 1080p, pas de stab en 4K). En 1080p le rendu de l’image est assez décevant côté netteté. C’est accentué, comme sur certains terminaux de gamme inférieure, j’ignore pourquoi. Par contre en 4K c’est très propre, net. Vous voyez bien les détails, c’est agréable. A l’instar de la photo, l’image est éclaircie en basse luminosité, avec une qualité d’image très correcte au détriment des performances (fluidité des mouvements).

Positif

  • Très beau design
  • Bonne ergonomie
  • Bel écran
  • Beaucoup (trop ?) de fonctionnalités
  • Excellentes performances
  • Bonne autonomie
  • Bonne qualité photo / vidéo
  • Rapport qualité-prestation / prix

Négatif

  • Surcouche pas franchement jolie, pas mal de fonctions gadget qui prennent de la mémoire

Conclusion

Vous l'aurez compris, le ZenFone 3 (ici testé en édition ZE520KL) est une réussite. Avec un peu moins de zèle côté Asus sur le logiciel nous serions presque sur un "perfect", impression renforcée par le tarif pratiqué. Clairement une référence pour le segment -400€.
8

Excellent

Lost Password

Envoyer à un ami