Acheter la Rival 300 sur Amazon

Test de la Rival 300 de Steelseries

Tests de matériel gaming Tests en vidéo
6

Bien !

Rival, c’est le petit nom d’une des gammes de souris de Steelseries (avec Sensei). Nous avions déjà testé la Rival, Rival 100, voici maintenant la Rival 300, en test vidéo pour vos mirettes ébahies.

Il s’agit d’un modèle spécifique toutefois ici, édition CS:GO Fade, au design… particulier. Si vous n’êtes pas fan de cette version pas de soucis, Steelseries en propose plusieurs, voir ici.

Un design « pur Rival » pour cette 300

rival-300-steelseries-test-1

Mettons de côté les couleurs de cette édition spéciale CS:GO Fade et concentrons-nous sur la forme, l’ergonomie associée à celle-ci et le placement des boutons.

La Rival 300 reprend le principe de la première Rival, elle est assez grande et haute. On peut imaginer que la Rival 100 était une exception dans la série, à voir. La 300 n’est pas spécialement optimisée pour une utilisation griffe ou paume, c’est un peu « les deux », mais en aucun cas optimisé pour l’un comme pour l’autre.

Dans le premier cas (griffe), l’arrière de la souris tape contre la base de votre main, ce qui n’est pas très agréable. Dans le second (paume), la main tend à glisser vers l’arrière de par la bossue gigantesque. Bien sûr le confort d’utilisation dépendra que vos habitudes et de la taille de vos paluches. Important dans tous les cas, la Rival 300 est pensée pour les droitiers et uniquement.

Sur les côtés de la Rival 300 vous avez un grip en plastique avec des « picots » (reliefs) plutôt marqués qui aident à bien la tenir. C’est un peu spécial mais on s’y habitue et au final on apprécie, enfin pour ma part cela a été le cas.

Le clic est réactif mais moins que certaines souris, si vous appuyez très légèrement il y a un « jeu » avant de valider le clic. Ici aussi c’est une affaire d’habitudes, certains préférerons un clic « instantané » d’autres non.

Côté boutons, rien de franchement incroyable, c’est un mulot optimisé pour les FPS, pas pour les MOBA. Au dessus la roulette, non débrayable, le bouton de switch rapide pour les DPIs (deux réglages) et sur le côté gauche des grands boutons précédent/suivant.

La Rival 300 est équipée d’un câble de 2 mètres non gainé, allez-y molo avec votre souris, on ne sait jamais.

Si le design de cette édition ne vous branche pas, trois autres coloris sont proposés : blanc, noir et gris. Toujours avec une LED au niveau de la molette et une autre à l’arrière.

rival-300-colors-1

Le Steelseries Engine 3, toujours de la partie

Comme pour tous les produits Steelseries, la Rival 300 dispose de quelques réglages logiciels à modifier dans le logiciel Steelseries Engine dans sa version 3. Au menu : changement de la couleur des deux LED (séparément), définition des deux réglages DPI, accrochage d’angles, accélération/décélération, taux d’interrogation, ce genre de chose.

La fonction Gamesense permet aussi d’afficher des couleurs différentes sur la souris en fonction de votre situation dans CS:GO, Dota 2 ou Minecraft moddé. Je n’ai jamais compris l’intérêt de cette option, vous avez la main sur la souris pendant que vous jouez, quel intérêt ?

steelseries-engine-3-1

Positif

  • Bonnes performances
  • Tarif décent

Négatif

  • Forme peu ergonomique (d'après moi)

Conclusion

Comme souvent pour les souris pour gamers, une fois que nous avons mis de côté le fait que les performances sont bonnes, le reste est plutôt subjectif. Personnellement je ne suis pas fan de la forme de cette Rival 300, mais vous aurez peut-être un feeling différent. Visuellement cette édition est "spéciale", d'autres versions sont proposées de toute façon, pas d'inquiétude (et moins chères en plus). Le logiciel est plutôt complet et vous permettra d'ajuster rapidement les quelques réglages disponibles. Une bonne souris pour ceux qui apprécient les modèles "hauts" et, dans le cas présent, sont fans de CS:GO.
6

Bien !

Lost Password