L'acheter sur Amazon

Test du Lenovo Moto Z

Tests de mobiles Tests en vidéo
7

Très bon

Courant juin 2016 Lenovo a dévoilé son Moto Z avec son système de Moto Mods. A l’époque j’avais proposé une vidéo dans laquelle j’expliquais ne pas être spécialement convaincu par l’approche du terminal, qu’il s’agisse de l’aspect faussement modulaire ou du choix de la suppression du jack 3.5mm.

Maintenant que j’ai pu utiliser l’appareil (et ses mods) et me faire mon propre avis concret, quel est mon sentiment ?

Test vidéo du Moto Z

Design & Ergonomie

Pour le design d’un produit high-tech, la première impression compte. Et, oh boy, celle offerte par le Moto Z est loin d’être mauvaise. Une belle couche de verre en « 2.5D » qui s’intègre parfaitement dans le châssis, des tranches légèrement arrondies en aluminium mat, des touches solides (mais difficiles à appuyer), une coque arrière en métal avec un motif intéressant et bien sûr cette finesse assez incroyable de 5.2mm seulement. Non pas qu’il s’agisse d’un point fort à proprement parler, mais c’est plutôt bien réalisé.

Cela étant dit, tout n’est pas parfait. Avec cette finesse, le bloc de l’appareil dépasse fortement ce qui est esthétiquement étrange, les boutons de gestion de l’interface sont tactiles mais comme le produit est équipé d’un scanner d’empreintes digitales positionné sous l’écran, une zone plutôt haute est visible sous celui-ci ce qui impacte l’ergonomie. Dommage car le Moto Z n’est pas très large et possède de fines bordures, mais cette hauteur gêne dans la prise en main (du moins pour la manipuler à une main, ce qui de base est tendu avec un 5.5 de toute façon). On relève qu’un mode « une main » existe, à activer, qui permet de réduire l’interface en effectuant un simple geste.

Petit plus intéressant, à l’avant il est équipé d’un flash, pour optimiser la qualité de vos auto-portraits en mauvaise conditions de lumière. Autre détail à relever, sans le Moto Mod « Style Shell » (la coque arrière) les tranches sont un peu agressives. Rien de dramatique toutefois.

 

Ecran & Son

lenovo-moto-z-w38-01

Chez Motorola, on aimait l’AMOLED. Chez Lenovo on garde la tradition et -perso- ça me fait plaisir. L’écran « Quad HD » du Moto Z ne se moque pas de nous, les couleurs sont vives (il y a deux modes, à vous de choisir en fonction de vos préférences), les noirs profonds, l’affichage est très lumineux (même si un poil moins que le S7, lui aussi en AMOLED, enfin Super AMOLED). Les angles de vue sont bons avec néanmoins quelques tâches d’huile visible, un classique pour cette techno. On note une légère teinte rosée mais au global il est mieux calibré qu’un Super AMOLED de chez Sammy qui est parfois bien trop chaud. D’ailleurs à ce propos on apprécie l’effort sur la température, car souvent « Moto » rimait avec « yellow » ou encore « bien trop chaud ». Bon et puis avec une telle définition sur un 5.5 pouces, pas de surprise, la finesse est excellente (535ppi).

Côté son, vous avez un haut-parleur en frontal (en haut) qui offre un volume très correct, ne sature pas vraiment et n’est presque pas plat. Si vous voulez accéder à un son plus balaise, il faudra checker du côté du Moto Mod avec JBL, mais j’en parle plus bas.

« Il y avait pourtant de la place pour Jack ! »

Yup, le Moto Z ne possède pas de jack 3.5mm. Lenovo a décidé de « faire comme Apple » (FYI le Moto Z a été annoncé bien avant l’iPhone 7) et de « poser ses couilles sur la table » tout en cassant celles des utilisateurs. En gros, c’est un fait, le jack tend à disparaître et il faut bien que quelqu’un se bouge les fesses pour montrer l’exemple. C’est ainsi le cas sur ce Moto Z, juste un port USB Type-C point barre. Pour écouter de la musique, vous pouvez utiliser votre matériel 3.5mm existant avec l’adaptateur fourni ou encore opter pour un accessoire sans fil. Et apparemment il existe aussi des écouteurs en Type C, cherchez un peu sur la toile, vous en trouverez. Notez qu’un peu ironiquement Lenovo propose des écouteurs en jack dans la boîte, lulz.

Dans les faits, ne mentons pas, c’est pénible. Mais c’est un mal nécessaire et le marché va évoluer dans ce sens, alors autant faire le changement dès à présent. C’est le turfu, wesh.

Fonctionnalités

Quelques jours après avoir reçu le Moto Z, la mise à jour 7.0 Nougat était proposée. Parfait !

Le smartphone tourne, donc, sous Android 7.0 Nougat, la dernière itération du système de Google. Lenovo y ajoute quelques fonctionnalités mais ne personnalise pas l’interface. A mon sens, c’est une bonne chose d’avoir des produits de ce genre, grosses spécifications et Android « pur », surtout que dans le cas présent les ajouts sont plutôt intéressants.

Pour faire relativement bref, vous avez une base sympathique, qui dispose des dernières nouveautés comme le multi-fenêtrage en natif, des nouvelles notifications, la possibilité de personnaliser les raccourcis dans le tiroir de notifs, des thèmes pour le clavier, une nouvelle version de Doze pour optimiser l’autonomie… bref, pas mal de trucs, mais rien qui va changer votre vie.

Du côté des ajouts opérés par Lenovo, voici une liste non exhaustive :

  • Passez votre main au dessus du produit en veille pour visualiser l’heure et les notifications, un classique Motorola qu’on retrouve ici
  • Lancement rapide de l’appareil photo via un mouvement de poignet ou encore deux appuis successifs sur la touche on/off
  • Le scanner d’empreintes digitales qui permet de sécuriser le déverrouillage du smartphone ou encore les paiements sur le Store, il est placé sous l’écran et s’utilise donc au pouce (le plus pratique), il est réactif
  • L’assistant vocal, encore un classique Motorola, qui s’active en disant une phrase (que vous pouvez personnaliser), vous pouvez aussi activer une fonction qui lit vos SMS et appels entrants quand le Moto Z détecte que vous êtes au volant
  • Quelques fonctions d’interaction avancées : balayer l’écran de bas en haut pour accéder au mode « une main », option qui garde l’écran allumé tant que vous le regardez, couper la sonnerie en retournant l’appareil, faire un mouvement rapide pour allumer la torche, ce genre de truc
  • Et bien sûr l’interface de l’appareil photo, qui est en fait celle de l’appareil photo de base dans Nougat mais avec, semble t-il, quelques ajustements de Lenovo dans l’interface (on y trouve les modes automatique, manuel, panorama et ralenti 720p 120fps)

Les MotoMods

Je vous parlais de modularité en début de test. Concrètement le Moto Z a été pensé afin de pouvoir être « augmenté » avec des modules qui viennent s’attacher à l’arrière du produit. C’est aussi pour cela que le smartphone est spécialement fin, ça permet de minimiser l’impact des « mods ». Ceux-ci sont magnétiques, ce qui peut faire peur initialement, mais après mes essais je n’ai pas constaté de souci particulier, car au final le système est bien pensé et tant mieux, car « l’installation » est déroutante tant c’est simple et rapide. Bien joué.

lenovo-moto-z-w38-08

Le Moto Z reçu en test était accompagné de quelques mods, en fait la plupart. Je vous propose un avis rapide sur chacun.

  • Le Power Pack offGRID d’Incipio : c’est un battery pack, une batterie de 2220mAh qui, d’après Lenovo, ajoute 20h d’autonomie au terminal. Sans aller jusqu’à là, celle-ci quasi double la capacité de la batterie, c’est forcément positif. Mais le mieux ici, c’est que ce mod est franchement fin et au final quand il est installé vous avez simplement l’impression d’avoir un smartphone un poil épais en main, c’est une réussite sur cet aspect.
  • JBL SoundBoost : on parle ici d’une enceinte réalisée en association avec JBL. Elle est bien plus épaise que le battery pack, est équipé d’une batterie assurant 10h d’autonomie et d’une béquille. La qualité de sortie est très bonne et le volume est suffisant pour, à priori, animer une petite soirée. On est au niveau d’un « Beats Pill » en mieux, me semble. C’est franchement bien.
  • Moto Insta-Share Projector : c’est un pico-projecteur, un projecteur « de poche ». Il offre environ 4h de projection avec une batterie de 1100mAh et l’utilisation de l’énergie du smartphone. Il peut être positionné comme vous le souhaitez avec la bequille et une molette permet d’ajuster la netteté.
  • Le True Zoom avec Hasselblad : un capteur 12 mpx avec zoom optique x10 et flash Xenon, pour passer au niveau supérieur côté photo (pas pu le tester)
  • Moto Style Shell : permet simplement de personnaliser l’arrière du produit, tissu, bois, cuir véritable… sur le modèle testé (sorte de tissu/nylon), le rendu est sympa mais glissant

Attention toutefois, les tarifs pratiqués sont presque rédhibitoires à mon goût, comptez 99€ pour le haut-parleur (qui est apparemment offert dans le cadre d’une promo), 350€ pour le pico-projecteur, 300€ pour le module True Zoom et 70€ pour le battery pack. De son côté, la coque arrière vous coûtera 20€ pièce. Alors oui, l’aspect pratique et intégré est très présent et représente l’intérêt principal du système, mais quand on sait qu’on peut assez facilement trouver mieux pour moins cher en « non intégré, on peut se poser des questions. Car il ne faut pas oublier que votre superbe pico-projecteur à 350€ est totalement inutilisable sans être connecté au Moto Z, que vous aurez peut-être envie de remplacer sans être bloqué dans l’éco-système Moto dans un ou deux ans. N’est-il, de fait, pas plus intéressant d’opter pour un modèle universel qui, en plus d’être moins cher, sera plus performant ? (exemple)

Il ne s’agit pas vraiment de modularité mais ces accessoires sont intéressants

Bon, en mettant de côté l’aspect prix, ces Moto Mods sont clairement sympathiques, bien pensés voir utiles. Après je pense qu’il faut appeler un chat un chat, il s’agit d’accessoires, on ne parle pas de modularité à proprement parler. On est loin d’un projet de type PhoneBloks puis Ara (qui d’ailleurs est mort). Le Moto Z peut être « complété » par des accessoires, mais ils ne prolongent pas sa durée de vie, ne le rendent pas plus puissant, etc. Bref, c’est bien, novateur, mais utilisons les bons termes s’il vous plait.

Performances & Autonomie

A l’utilisation, le Moto Z est très réactif, dans l’interface pas de soucis, sur le web ou dans des apps lourdes. Normal me direz-vous pour un smartphone de haut de gamme. En jeu c’est la même chose, très fluide dans Suicide Squad, optimisé avec les pieds, 60 fps dans Sky Castle 2 (démo 3D). 126k points sur AnTuTu.

Côté autonomie, on a une relative petite batterie pour le reste des spécifications, 2600mAh. Après quelques jours de test, j’ai réussi en moyenne à avoir une journée complète d’autonomie, difficilement plus contrairement aux 30 heures annoncées par Lenovo. Mon test classique d’autonomie révèle quelques détails à ce propos. Le Moto Z consomme une quantité raisonnable d’énergie en utilisations « légères » mais en demande bien plus en jeu 3D, enregistrement vidéo ou encore guidage GPS, avec la chauffe qui va avec. L’impact est simple, dès que vous aurez besoin de faire tourner ces apps de façon prolongées, vous aurez des soucis d’autonomie. A prévoir donc.

lenovo-moto-z-autonomie-w38

Qualité Photo & Vidéo

Le fait que Lenovo propose un Mod qui permet d’optimiser la qualité photo me laissant penser que, de base, son appareil photo n’était pas au top, et bien non, ouf. Pour faire bref, en photo de jour vous avez des couleurs fiables, une balance des blancs impeccable et un focus de près qui s’effectue correctement (pas si « macro » que cela). De nuit la stabilisation optique fait son taf, en association avec un mode « nuit » et vous avez des clichés à la fois peu bruités, relativement nets et qui révèlent des détails supplémentaires à travers un système d’éclaircissement. Notez que, du coup, la capture prend un peu plus de temps à s’effectuer que de jour, mais c’est le « prix à payer » pour bénéficier d’une belle image.

En vidéo, vous filmez en 4K max 30fps avec un bon son mais un bruit de fond trop présent. De jour l’image est belle, le focus automatique est rapide, les couleurs sont fiables et la balance des blancs fait bien son taf. De nuit, ou du moins en moins bonnes conditions de lumière, l’image est légèrement éclaircie également, les couleurs restent fiables, le rendu est un poil bruité mais sans exagération.

Positif

  • Design premium
  • Bel écran
  • Système Moto Mods bien pensé (mais...)
  • Android pur avec quelques ajouts
  • Performances
  • Qualité photo et vidéo

Négatif

  • Pas de jack
  • Moto Mods très onéreux
  • Bruit en capture vidéo
  • Autonomie moyenne
  • Ergonomie moyenne

Conclusion

Un bon produit au global, on regrette juste l’autonomie un peu moyenne et l’absence de jack qui s’avère tout de même pénible. Après, il ne s’agit pas d’un smartphone “modulaire” à proprement parler. Sans les mods (payants, cher), le produit est basique. L’intérêt des mods pour un utilisateur dépend essentiellement de l’assurance que Lenovo va bel et bien donner une longue vie à cet écosystème. Ils le disent mais peut-être attendre un peu pour en être sûr ?
7

Très bon

Lost Password

Envoyer à un ami