Page 2 of 11

Les Pixels de Google n’ont plus de secret pour nous (Pixel & Pixel XL)

La semaine dernière je vous proposais sur Youtube une vidéo qui résume les fuites et rumeurs liées aux nouveaux smartphones de Google qui doivent être annoncés demain, les Pixel (Pixel et Pixel XL). Si vous n’avez pas eu l’opportunité de la regarde, la voici. Cependant, sachez que nous avons désormais quelque chose de plus concret à se mettre sous la dent.

 

Il est classique que des opérateurs mettent en ligne « par erreur » les fiches des produits avant l’heure. Une bonne occasion de faire parler d’eux. Hier Bell Canada et Telus ont diffusé quelques informations, suivis par Carphone Warehouse (l’ex ThePhoneHouse qu’on avait en France) qui s’est complètement lâché. Nous avons donc les visuels officiels ainsi que les spécifications, et sans surprise, c’est, à peu de choses près, ce qu’on savait déjà.

google-pixel-leak-carphonewarehouse-1

Spécifications

Pixel Pixel XL
Android Nougat 7.1 Nougat 7.1
Ecran 5″ Full HD AMOLED 5.5″ Quad HD AMOLED
Chipset Snapdragon 821 2.15GHz Snapdragon 821 2.15GHz
RAM 4Go 4Go
Appareil photo 12.3 mpx, 8 mpx front 12.3 mpx, 8 mpx front
Batterie 2770mAh 3450mAh
Mémoire 32/128Go, microSD jusqu’à 256Go 32/128Go, microSD jusqu’à 256Go
Connectique USB Type C, jack 3.5mm USB Type C, jack 3.5mm

 

Et visuellement ?

google-pixel-visuel-dos-1

Sans surprise également sur cet aspect, nous avions déjà un paquet de visuels plutôt clairs. Les Pixels sont très sobres, visiblement en aluminium, tranches arrondies, arrière complètement plat en bi-matière, scanner d’empreintes digitales (potentiel bouton aussi), des bordures plutôt visibles à l’avant. Franchement ? Rien de très excitant, mais la prise en main peut être très bonne, à voir.

Tout sera officiel demain !

Demain, le 4 octobre, Google va tenir une conférence qui, notamment, permettra d’en savoir plus sur ces smartphones, mais pas uniquement. Elle débute normalement en fin de journée, j’ai prévu de couvrir ces annonces en live sur Youtube et Twitch, tout sera expliqué aujourd’hui ou demain dans une vidéo.

source

Un type s’en prend à l’Apple Store de Dijon suite à un différent avec le SAV

Bon bon bon. Je commençais ma journée tranquillement quand je suis tombé sur cette vidéo d’un mec qui « saccage » un Apple Store (enfin, les produits) avec une boule de pétanque. Je voulais vous en parler, même si ça sort un peu de ma ligne édito et que ça pue pas mal la « vidéo buzz ». Regardez la vidéo, vite fait, et on se retrouve juste en dessous.

 

D’après ce que le mec dit, il a eu un différent avec le SAV d’Apple qui a décidé de ne pas le rembourser, il avait apparemment « prévenu » qu’il viendrait foutre la merde. Il a exécuté son plan qui consistait simplement à se rendre à l’Apple Store avec une boule de pétanque et à tout péter, tranquillement.

Vous le savez, j’aime parler franchement, ne pas mâcher mes mots. Ce mec est un sombre crétin, je vais vous expliquer pourquoi.

Préambule : je n’ai absolument rien à cirer des produits détruits, que ça soit des iPhone, smartphones sous Android, PC, écrans, rien à carrer. C’est pas le sujet.

Pour commencer, les dégâts ont été estimés à plusieurs dizaines de milliers d’euros (même s’il s’agissait de matos d’exposition, il faut bien le remplacer). L’assurance d’Apple va prendre tout en charge, mais le type va douiller sévère, en plus d’une potentiellement peine plus lourde (ce que je lui souhaite). Il s’estimait trompé par Apple qui ne voulait pas le rembourser ? C’est lui qui va vider son compte bancaire désormais.

Le comportement du mec est ridicule, au delà de son acte. Il commente ce qu’il fait comme s’il était un client dans son droit, prend à parti la personne qui filme et crie comme une fillette quand les vigiles à la fin le manipulent un peu plus sévèrement. Il refuse de se calmer lorsque les vigiles interviennent et se retrouve même à étrangler un des types. Quel intérêt ? La destruction des produits a été faite, il sait qu’il va se faire arrêter, pourquoi résister ? Pourquoi jouer la victime ?

Les employés du Store ne peuvent pas intervenir (et ont eu raison de ne pas le faire, ils ne sont pas payés pour se prendre une boule de pétanque dans la tronche) et les vigiles sont limités dans leurs actions, le type le sait et en joue. Je ne trouve pas ça fair play. Car concrètement, son geste est extrêmement stupide mais cela aurait au moins pu être fait avec un minimum de « classe », assumer jusqu’au bout, être uniquement violent avec les produits pour faire passer un message.

Bon et ce message c’est quoi au final ? Ben…. difficile à dire. On comprend qu’il est furieux suite à un différent avec le SAV d’Apple, mais on dirait plus une façon de se faire remarquer qu’autre chose. La vidéo circule partout, les vues s’accumulent, il passera tantôt pour un « héro » tantôt pour un boulet, ça n’ira pas beaucoup plus loin.

Je pense que ce type d’agissement doit être sévèrement sanctionné, non pas pour les dommages causés à l’entreprise, car ça je m’en cogne, mais plutôt car il a exposé d’autres personnes à des risques. Et si un employé s’était interposé et avait pris un coup de boule de pétanque ? Le type a un sérieux problème de gestion de la colère (en plus d’être un imbécile, mais ça j’en ai déjà parlé) et j’espère qu’il en a conscience.

Le DTEK60 de BlackBerry montre sa petite tête pleine d’Android

Vous aviez apprécié l’approche Android de BlackBerry avec le Priv ou encore le DTEK50 ? Well, la firme canadienne est sur le point de présenter un nouveau membre de sa famille sous Android, le DTEK60.

Si la bête n’a pas encore été dévoilée officiellement, on a un paquet de données à notre disposition, à prendre avec des pincettes mais vous avez l’habitude. Un visuel a été publié sur un site allemand, on y voit un produit qui fait penser à une approche Alcatel, type Idol, accompagné d’un bouton à l’arrière qui, à priori, est également un scanner d’empreintes digitales (c’est la mode il paraît).

blackberry-dtek60-fuite

 

Côté spécifications, on parle de quelque chose de plutôt balaise, un grand écran Quad HD, un Snapdragon 820, 4Go de RAM, 3000mAh et un appareil photo de 21 mégapixels. Ci-dessous la liste complète. Pas de clavier physique présent sur ce terminal.

 

  • Ecran 5.5″, 2560 x 1440 Quad HD, 534 PPI
  • Qualcomm Snapdragon 820 Quad-Core 2+2 Kryo
  • 4 Go RAM,
  • 32 Go mémoire
  • USB Type-C
  • 3000 mAh
  • 21 mégapixels à l’arrière
  • 8 mpx à l’avant
  • Scanner d’empreintes digitales

La commercialisation du DTEK60 pourrait débuter le 11 octobre prochain pour un tarif d’environ 500€ nu.

source

Youtube en hors ligne avec Youtube Go, du moins pour l’Inde

Depuis 2014, Youtube s’intéresse aux problématiques de l’accès à la data mobile dans certains pays. C’est ainsi que nous avions entendu parler d’une option pour passer des vidéos en hors ligne, fonction uniquement proposée sur mobile et pour une liste réduite de pays.

Pour une raison obscure, Youtube a décidé que c’était insuffisant et a présenté ce matin Youtube Go. Rien à voir avec les Pokemon (ouf), il s’agit d’une app qui permet de sauvegarder en local les vidéos de votre choix avec un système de téléchargement intelligent, qui s’enclenche quand la bande passante est plus disponible.

youtube-go-1youtube-go-2

L’utilisateur pourra aussi partager une vidéo en Bluetooth, littéralement envoyer le fichier téléchargé d’un mobile à un autre et accéder à un aperçu court d’un contenu avant de potentiellement lancer un téléchargement (afin de ne pas gâcher de data pour une vidéo de chat qui joue au piano, ça serait con).

Youtube Go devrait voir le jour en Inde très prochainement, avec d’autres pays qui y auront accès dans les mois qui suivent. Tout ceci c’est chouette, mais ne vous attendez pas à voir Youtube Go débarquer chez nous.

Ben ouais, cela peut sembler « injuste », mais concrètement chaque marché a ses propres problématiques. Si en Europe ou aux USA la plupart des utilisateurs seraient intéressés par un mode hors ligne par simple confort (« je vais prendre l’avion j’ai ab-so-lu-ment besoin de prendre 5h d’EnjoyPhoenix avec moi »), dans quelques régions du monde l’accès à Internet est plus complexe et limité.

Et puis, à priori, qui dit hors ligne dit pas de pub, et ça c’est pas une bonne nouvelle pour Youtube. Remarque, pourquoi pas un abonnement premium pour pouvoir basculer les vidéos en hors ligne ? Un peu comme Spotify ou Soundcloud ? Hum ?

Plus d’infos ici.

Snapchat présente les Spectacles, des lunettes pour devenir le meilleur snapeur

Snapchat fait partie de ces réseaux sociaux qui partagent les gens, soit vous êtes accro et « snapez » votre vie comme si cela pouvait ressusciter Harambe, soit vous n’osez pas y toucher, même avec un balai à chiotte. Pour ma part, je suis dans le second cas, même si j’ai déjà tenté l’expérience. Vous pouvez quand même me trouver sur Instagram (avec une publication hebdo quand je suis en forme).

Pour les personnes ultra snapantes, la marque est devenue une institution. Bonne nouvelle pour ces individus, la firme va lancer prochainement un produit -matériel- qui vous permettra de passer à la vitesse supérieure et de bénéficier de la Story la plus « swag » possible (on dit encore « swag » ?). Il s’agit des Spectacles.

snap-spectacles-1

Hein ? Un pestacle ?

Non non, pas « spectacle » comme en français. Spectacles, en anglais, c’est une façon snobinarde et peu utilisée de dire lunettes. Voilà. C’est pas top en français, mais bon, pas sûr que ça débarque chez nous, donc osef.

 

C’est quoi ?

Les Spectacles, par Snapchat, enfin plutôt Snap Inc (nouveau nom de la firme), sont des lunettes, au design proche de classiques lunettes de soleil moches, celles que vous avez gratuitement dans les paquets de Miel Pops, sur lesquelles vous avez une caméra angle large 115° et une LED. Vous pouvez lancer un enregistrement vidéo de 10 secondes max d’un simple tapotement (ou assimilé). Quand l’enregistrement est en cours, la LED s’allume, pour éclairer autour de vous et signifier à votre entourage que James Bond est dans la place (que vous le souhaitiez ou non).

Une fois votre vidéo capturée, elle peut être publiée sur Snapchat, dans votre Story, par l’intermédiaire d’un smartphone avec un transfert sans fil. Aucune info concrète sur l’autonomie des Spectacles, mais elles se rechargent via l’étui de transport, qui fait office de batterie portable.

https://www.youtube.com/watch?v=XqkOFLBSJR8

 

Tarif et disponibilité

Pour le moment, on sait que cet accessoire sera proposé aux USA dans « quelques semaines » pour $130. J’ignore si elles arriveront en Europe.

 

Est-ce que c’est naze ?

snap-spectacles-2Le principe est donc de permettre aux utilisateurs les plus motivés de Snapchat de pouvoir partager leurs activités sur la plateforme avec un aspect peut-être plus « intime », qui donne le sentiment d’être dans la peau de la personne, et sans avoir à filmer avec son smartphone. L’idée est loin d’être mauvaise, surtout d’un point de vue business. Je vois bien les ados accros se promener en bande avec chacun sa paire sur le nez (si t’as pas tes Spectacles, t’es un boulet).

Le truc, c’est qu’il y a plusieurs soucis avec ce produit. Pour commencer son tarif, $130 pour une paire de lunettes affreuse qui vous fera passer soit pour un pseudo agent secret en vacances, soit pour un acteur porno de la section « POV » qui aurait oublié de laisser l’appareil au studio, et qui permet uniquement d’enregistrer 10 pauvres secondes de vidéo, contenu exclusivement partageable sur Snapchat. Vous m’auriez dit qu’il était possible d’enregistrer plus longtemps et de balancer ça sur Youtube (ou Youteube, au choix), jdis pas, là, c’est un peu une blague.

Dans la majorité des cas, les vidéos donneront une gerbe incroyable, soyez-en sûr. Dans la vidéo de présentation du produit par Snap Inc, tout est beau, et surtout, stable. Dans les faits, mettez une caméra POV sur le nez d’un adolescent shooté au Monster et vous obtenez un contenu qui vous fera goûter vos nachos deux fois.

Niveau vie privée, c’est pas top non plus. Vous vous souvenez des soucis qu’il y avait eu autour des Google Glass ? La société n’est pas prête à avoir ce genre d’appareil qui se promène partout, c’est un fait.

Sans oublier ce logo pompé sur Periscope. Oooh.

L’affaire du Note 7 explosif qui coûte cher

« F*ck me sideways with a baseball bat! » – c’est plus ou moins ce que je me suis dit en voyant le bad buzz lié au Note 7 visiblement plus efficace qu’un stagiaire de chez ISIS (too soon?). C’est aussi ce que vous vous êtes dit quand vous avez constaté que je vous avait plus ou moins enfumé avec cette histoire de W38 et de ma volonté de publier régulièrement. Ah ! Blague à part, j’admets volontiers avoir plutôt poussé Youtube plus que le site web cet été, c’est dommage mais je vais vous dire, y’a pas mort d’homme.

Cela étant dit, passons au meme d’aujourd’hui (que celui qui lit « mémé » ou « mème » dans sa tête aille se pendre).

La Note 7 hype

Samsung s’était clairement moqué de nous avec le Note 5, rien de bien disponible en France, communication zéro. Nous avions le S6 Edge Plus pour nous consoler mais « ce n’est pas la même chose », moi jveux un stylet pour impressionner mes amis bordel. Alors quand le Note 7 (apparemment la syntaxe correcte est « Note7 », mais f*ck that) a pointé le bout de son nez, l’heure était à la joie.

Samsung a déconné en dévoilant le produit plein été (2 août) à New York, histoire que le truc passe le plus inaperçu (oui oui, surtout pour avancer la sortie commerciale, apparemment une brillante idée hein ?), mais s’est rattrapé en présentant la bête à Paris mi-août. J’étais simplement en train de bronzer donc je n’ai malheureusement pas pu voir le produit à ce moment.

Quoi qu’il en soit, suite à l’annonce, nous (vous, moi) étions plutôt partagés sur notre niveau de hype lié au nouveau Note, il affiche quelques caractéristiques et fonctionnalités intéressantes, mais sans être révolutionnaire. Je vous avait préparé un petit résumé en vidéo, qui vous a visiblement bien plu.

 

« Boom »

Samsung-Galaxy-Note-7-Exploded-04-410x540Nous attendions donc le produit sagement, surtout hâte de le tester pour ma part afin de vous livrer un avis. Au delà du manque de nouveautés, s’agit-il d’un bon smartphone ? Mais il y a eu un « couac » plutôt massif.

Je vais faire bref car vous avez déjà dû lire tout ça ailleurs. Grosso modo quelques terminaux (apparemment 0.1% des produits vendus) ont un souci au niveau de la batterie qui peut prendre feu et provoquer une petite explosion. Des cas ont été répertoriés, photos à l’appui, avec récemment une histoire qui implique un enfant. Comme un bad buzz vaut mieux qu’un fiasco massif, Samsung a lancé un énorme programme de rappel des terminaux, avec remplacement.

Un total de 2.5 millions de Note 7 concernés, soit un coût d’un milliard de dollars, ça pique, mais c’est probablement la bonne décision. Dans tous les cas, l’information avait déjà fait le tour du monde et certaines compagnies aériennes, dont Air France, avaient déjà imposé l’interdiction du produit à bord. Comment cette mesure sera mise en oeuvre ces prochains mois quand un mélange entre des produits « safe » et « non safe » seront en circulation ?

Logiquement, Samsung a également arrêté de prêter des terminaux à la presse et a récupéré les produits qui étaient dans les rédactions. C’est pour cela que certains médias ont pu publier leur test du produit et d’autres non.

 

Le risque zéro n’existe pas, mais…

Prenons un peu de recul sur cette situation. Nous sommes entourés d’objets high-tech, dans lesquels du courant passe. Le risque zéro n’existe pas, c’est une évidence même si c’est pénible.

Par le passé, de nombreux cas ont été répertoriés (médiatisés), sans compter ceux qui ont juste fait l’objet d’un passage au SAV. Samsung est concerné, avec notamment le S3 qui, rappelez-vous, était aussi réputé pour prendre feu, des cas d’iPhone récents également, HTC, Sony, Motorola… et pour sortir du monde du mobile, le cas le plus parlant de ces derniers mois est le fameux Hoverboard, avec pour le coup un paquet de vidéos qui ont vu le jour dans lesquelles le bordel prend feu sous nos yeux ébahis.

Le coupable dans ces accidents est généralement la batterie, mais le responsable « humain » n’est pas toujours le même. Par exemple, si un utilisateur décide d’utiliser un chargeur non adapté, il est en tord car ne respecte pas les conseils du manuel d’utilisation. Mais clairement dans le cas du Note 7, c’est autre chose. Nous n’avons à priori pas affaire à un produit mal utilisé, à l’instar de l’Hoverboard, il semble que la batterie soit fautive, avec derrière un fournisseur qui n’a potentiellement pas su gérer une telle commande, Samsung SDI.

Pour le Note 7, Samsung SDI s’est occupé de 70% des batteries à produire, avec 30% pour le chinois Amperex Technology (ATL). C’était une première pour SDI, ce qui peut expliquer les soucis qu’il y a eu. ATL a ainsi reçu un grand volume de commandes pour pouvoir assurer les remplacements.

Loin de moins l’idée de pointer le doigt vers SDI sans connaître tous les détails de l’histoire, éléments qui resteront secrets de toute façon. Mais c’est l’occasion de rappeler que la course au « moins cher possible » peut motiver des choix moindres côté qualité de production et quand cela concerne les batterie, c’est un véritable problème. Surtout dans une société où celles-ci sont omniprésentes.

galaxy-note-7-1

 

RIP Note 7 ?

Bref, est-ce que le Note 7 est mort ? Est-ce qu’on peut dire « RIP la gamme Note » ? Voir même « a+ Sammy lol » ?

Sans aller jusqu’à là, on constate déjà que Samsung a pris un sacré coup dans la tronche ces derniers jours, ajoutez cela au coût du programme de remplacement, le moins qu’on puisse dire c’est que pour cette année le Note sera, commercialement parlant, un coup d’épée dans l’eau, voir plus une balle dans le pied, mais il faudra attendre les résultats financiers l’année prochaine.

Autre certitude, les ventes de Note 7 sont arrêtées, on ignore encore quand/si cela va reprendre et le nom « Note 7 » restera associé à « smartphone qui explose« . Jamais optimal. Tiens, regardez un autre exemple. Quick. En 2011 un adolescent décède après avoir dîné dans un fast-food à Avignon. Le résultat de l’autopsie confirmera par la suite que le repas a bien provoqué la mort du jeune homme. C’est le genre de chose « qui arrive », tout comme « ça arrive » qu’un produit tech explose, mais cela a clairement flingué la réputation de la chaîne de restauration, qui s’est fait racheter par Burger King fin 2015.

La gamme Note à proprement parler n’est pas menacée à mon sens, si Samsung travaille bien sa communication, c’est rattrapable. Par contre il faudra attendre la prochaine itération car, à mon sens, pour ce « 7ème opus », c’est cuit.

Et hop, « Pokémon GO » est plus recherché que « Porn »

Impossible pour vous d’être passé à côté de la folie Pokémon GO cette dernière semaine. Le jeu est partout, il a explosé à un niveau simplement incroyable, presque flippant franchement. Vous bouffez probablement déjà du PokéGo à longueur de journée, je vais donc faire bref.

En dehors de nombreux sports, il existe deux activités très populaires dans lesquelles le principe est de jouer avec des boules : la pornographie et Pokémon. Tout le monde sait que « the Internet is for porn », et bien ces temps-ci Internet est surtout dédié à Pokémon GO. Regardez plutôt cette courbe Google Trends qui reflète la popularité des mots clés recherchés sur son moteur.

pokemongo-porn-1

Yep, l’impensable s’est produit, « porn » s’est fait détrôner, par « Pokémon GO ». Alors oui, il y a un « effet de buzz » et cette courbe va probablement retomber un peu, mais il s’agit d’une performance franchement incroyable. « Minecraft » n’est jamais arrivé aux pieds de « Porn ». « Euro 2016 » à la moitié de la popularité du pr0n, même le décès mondialement médiatisé de Michael Jackson n’a pas dépassé « porn ».

Il s’agit d’un des nombreux indicateurs qui permettent de se rendre compte de la situation. Des parcs américains se retrouvent envahis par des foules quand un Pokémon rare apparaît ou qu’un leurre est posé. Et encore, le jeu n’est pas encore publié sur le Play Store partout dans le monde (dispo chez Apple par contre).

En même temps, mixez un concept de jeu original (développé par un expert dans le domaine, Niantic, qui est derrière Ingress), sur mobile (donc plus grand public) avec Pokémon, une franchise qui touche des millions de personnes de tous horizons, et vous avez un succès planétaire. Damn.

Samsung va bien dévoiler le Note 7 le 2 août prochain, depuis New York

Samsung a commencé à faire parvenir ce matin des invitations pour son prochain événement Unpacked. Il y a quelques jours, on parlait du 2 août pour l’annonce du Note 7, et franchement j’étais très sceptique. Au final, j’avais tord de douter, Samsung va bien dévoiler son Galaxy Note 7 le 2 août prochain.

GalaxyNote7_Invitation_Main_1

 

L’Unpacked en question aura lieu à New York, 11h du mat’ heure locale, soit 17h en France. Il y aura également des événements de lancement en simultané à Rio de Janeiro ainsi qu’à Londres. J’avais résumé une partie des fuites sur le Note 7 ici. En outre les spécifications améliorées, il faut s’attendre à plus de fonctions sur le S Pen. J’espère vraiment que Sammy nous a préparé quelque chose de sympa, car on s’endort un peu sur le marché du mobile ces temps-ci.

J’ai prévu, si tout va bien, de vous proposer un live vidéo de couverture de l’annonce. Un rappel sera publié ici ainsi que sur Youtube quelques jours avant.

Un live W38 prévu pour l’occasion

 

Pourquoi j’apprécie PewDiePie ?

Tiens ça fait un bail que j’ai envie de lancer une sorte de série sur les Youtubers, je ne sais pas si ce billet se transformera en vidéo, on verra. Quoi qu’il en soit, voici le sujet du jour : pourquoi j’apprécie PewDiePie ?

Pour ceux qui vivent dans la cave d’un inconnu en pleine forêt (vous devriez peut-être contacter la police), PewDiePie c’est le Youtuber numéro un en nombre d’abonnés ainsi qu’en vues totales. Affirmer que Felix (c’est son prénom) est une star est réducteur, tous les jours, c’est entre 10 et 20 millions de vues qui sont réalisées sur ses vidéos.

pewdiepie-1

Felix, aka PewDiePie

 

Si je prends le temps de rédiger ceci, c’est aussi car PewDiePie n’est pas apprécié de tous, voir est détesté par un grand nombre. Il y a plusieurs raisons à cela. Pour commencer, quand vous avez du succès (et qu’il débarque trop rapidement), vous accumulez nécessairement des haters, c’est normal. Par ailleurs, le contenu que Felix a réalisé durant ses premières années, qui lui a offert sa popularité, était un peu, particulier.

Concrètement le style initial de PDP, c’est le « Let’s Play » (gaming, hein) un peu criard. Son contenu type : jouer à un jeu d’horreur et laisser ses émotions sortir sans retenue lors des phases de jeu « tendues » (comprendre : gueuler, crier, etc). Je ne vous cache pas que ces vidéos ne m’ont jamais tenté.

 

Mais Felix a grandi, pris en maturité, et c’est ce PewDiePie que j’apprécie particulièrement et dont je regarde presque quotidiennement les vidéos avec, généralement, plaisir. Le mec est capable d’autodérision, ne semble pas avoir pris le melon malgré le fait qu’il encaisse des millions tous les ans, est parfois drôle (ça n’a jamais été son fort, il est plutôt « comique de situation », ça me va perso) et surtout a pris beaucoup de recul ce qui lui permet de faire exactement ce qui le branche.

Car en gros, à ce stade de sa carrière, non seulement Felix s’en bas les couilles royalement et n’hésite pas à être critique, souvent de façon réussie. Il veut se déguiser en Sailor Moon (ou jsais pas trop quoi) pour une vidéo VR ? Il le fait. Faire chier Youtube car il n’a toujours pas reçu son « Diamond Play Button » ? C’est parti. Se moquer ouvertement des créateurs qui posent fièrement devant leur nouvelle voiture de luxe ? Check (ma préférée).

PewDiePie s’est trouvé un nouveau style, qui mélange quelques anciens memes avec un axe similaire à FilthyFrank, et vous devriez lui accorder un peu de temps, si ça vous tente.

https://www.youtube.com/watch?v=JK7w6Sak1pQ

Huawei a triché pour la promo du P9, une pratique régulière dans l’univers tech ?

Il y a deux jours AndroidPolice a découvert que Huawei avait triché dans le cadre de la promotion de son P9. Pour faire bref, car vous avez dû lire cette info partout, il s’agissait d’une série de photos publiées sur G+, avec comme description qu’elles avaient été capturées avec le P9. Le souci, c’est que sur une des images, particulièrement réussie d’ailleurs, l’EXIF indiquait clairement qu’un Mark III avait été utilisé, en prime avec un objectif qui coûte un bras.

nexus2cee_canon_thumb

 

Par la suite Huawei s’est excusé en expliquant qu’il s’agissait d’une erreur. La question qu’on est en droit de se poser, c’est à quel niveau était l’erreur ? Est-ce qu’ils ont uploadé cette photo par erreur ou est-ce qu’ils ont oublié d’éditer l’EXIF de ce cliché ? Dans le second cas, je sous-entends que potentiellement d’autres images non capturées avec le P9 auraient été mises en ligne. Qui sait ? Allez, accordons-leur le bénéfice du doute.

Une pratique plutôt courante

Malheureusement, il ne s’agit pas d’un cas isolé dans l’univers tech. Le principe est de montrer son meilleur jour dans les promotions, quitte à décevoir après-coup. On voit cela dans le monde du jeu vidéo, avec des trailers « gameplay footage » magnifiques, pour des titres downgradés (souvent pour de bonnes raisons, mais là n’est pas la question) par la suite. Deux exemples que j’ai en tête, Watch_Dogs et The Division, parmi de nombreux autres cas.

the-division-downgrade-1

The Division, avant/après – Source GamesRadar

 

L’arnaque aux perfs chez Sammy

Dans le mobile, il arrive aussi que les constructeurs tentent de tromper via d’autres systèmes, en lien avec les performances de la bête. Le cas de Samsung est plutôt intéressant. En 2013, le Galaxy S4 est sur le devant de la scène et affiche des performances incroyables dans les benchmarks.

Il a ensuite été avéré que l’entreprise avait mis en place un système afin de booster les perfs de la bête durant les phases de bench (sur certaines apps). Yep, pas terrible, d’ailleurs AnTuTu a par la suite retravaillé son utilitaire afin d’empêcher ce type de manipulation.

18vixayfmnkdkpng

La partie de code trompeuse sur le S4

 

L’Hoax HUVr

Autre exemple de tromperie en bande organisée, cette histoire de « hoverboard » par HUVr, avec des vidéos clairement fake que l’entreprise fait passer pour légitimes, tout en s’associant à des stars pour pousser le vice. Dans ce contenu promotionnel, on y voit différentes personnes monter sur ce qui ressemble à l’hoverboard de Retour vers le futur. Par la suite, Tony Hawk, qui était de la partie, s’est exprimé en vidéo pour expliquer qu’il s’agissait d’un fake, mais l’entreprise derrière ce « produit » n’a jamais (corrigez-moi si je me trompe) admis que c’était en effet le cas. Étrange histoire au final.

 

Le meilleur pour la fin

Bon, dans les faits, l’exemple le plus probant de tromperie tech, très lié au cas initial (Huawei), ça se passe chez Nokia. Courant 2012, Nokia dévoile son Lumia 920 avec système de stabilisation optique. Un système très innovant pour un smartphone et qui, dans les faits, offrait tout de même un vrai plus non négligeable.

Le souci, c’est que pour faire la promo du produit, Nokia a décidé de tromper le consommateur. Une vidéo a été publiée par la firme, supposément une démonstration du système d’OIS avec une nana en vélo filmée par un autre type sur un vélo. Cool. Sauf qu’en fait, la vidéo avait été filmée par un mec dans un van avec un appareil professionnel. Nous étions loin d’un Lumia 920 donc. Difficile de se justifier, il y avait tromperie, et Nokia s’est simplement excusé.

https://www.youtube.com/watch?v=PbF7TgX9gy8

Pour l’anecdote, j’avais à l’époque été convié à un voyage de presse en mode « rattrapage d’image » en Finlande, durant lequel j’avais pu tester l’OIS en marche. Une des vidéos est visible ici.

Allez, au passage on a aussi parlé d’un potentiel fake sur les clichés publiés par la firme, toujours en lien avec le 920. Me semble que pour cette histoire, les avis étaient plus mitigés, mais il y avait débat sur la diffraction visible au niveau des lampadaires. Plus d’infos ici, vous me direz ce que vous en pensez.

 

Une pratique si courante ?

Dans les faits, pas tant que ça. Du moins, par rapport au nombre de cas de tromperie vérifiés. Durant les conférences de presse il est évident que les marques montrent des éléments qui mettent en valeur le produit, mais à quel point sont-ils manipulés et ne reflètent pas la réalité ? Je pense notamment à Sony, qui propose des images incroyables sur les pages de présentation de ses produits (photos capturées, dixit la marque, avec le smartphone en question), clichés qui sont presque impossibles à reproduire par la suite.

Si vous avez en tête d’autres cas intéressants comme ceux cités ci-dessus, faites moi signe.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén